Les chiots aussi adorent QUADRO

Les chiots aussi adorent QUADRO

Plonger dans une piscine à balles... Tous les enfants en rêvent, mais aussi de nombreux adultes : à Londres, un bar à cocktail très tendance propose deux immenses piscines à balles.[1] Mais les humains et les petits d’homme ne sont pas les seuls à y prendre plaisir : les jeunes animaux aussi adorent ce bain d’un nouveau genre. Et qu’en plus, ils y apprennent quelque chose, c’est presque une évidence pour des produits QUADRO.

André Weber est éleveur par passion. En 2016, il décide de se lancer dans l’élevage de chiens, avec le soutien de Hedda, sa femelle labrador qui a remporté plusieurs titres lors de concours européens. Malheureusement, il découvre que Hedda souffre d’une anomalie au coude et n’est donc pas apte à l’élevage. Mais André ne lâche pas l’affaire et accueille deux autres jolies chiennes : Hazel et Hanni. Et très bientôt leurs petits...

Tous ceux qui ont des enfants savent qu’ils veulent être occupés. En tant que parents, nous souhaitons que nos enfants se développent le mieux possible. Il en va de même pour André et ses chiots. Il recherche alors des jouets de grande taille et trouve enfin son bonheur : un château pour ses chiots, voilà exactement ce dont il avait besoin ! Il appelle sa sœur Jacqueline, experte en construction QUADRO, et lui parle de son projet. Elle donne immédiatement son accord : elle a déjà conçu, construit et transformé tant de modèles QUADRO pour son fils – ce château est exactement le défi qui lui fallait.

Aussitôt dit, aussitôt fait : André et ses chiens ont bientôt pu profiter de la construction multicolore composée d’un tunnel, de deux rampes et de la fameuse piscine à balles. Ils ont commencé par quelques pas timides et patauds sur la rampe, hésitant encore un peu à grimper. Mais dès qu’un des chiots s’est retrouvé là-haut, les autres ont suivi : Avocado, le premier à s’être courageusement lancé, descendait déjà de l’autre côté. Un virage et hop, dans la piscine à balles ! Mais d’abord, mieux vaut tâter le terrain pour s’assurer qu’aucun danger ne guette. Apple lance des regards incertains lorsque son frère rentre dans la piscine : les mouvements lui paraissent vraiment bizarres... Mais comme Avocado ne coule pas, elle se lance elle aussi.

Très vite, André constate que les chiots adorent leur château. Mais pour lui, ce qui est encore plus important, c’est qu’ils sont exposés à différents stimuli et apprennent à ne pas avoir peur des montées et des descentes, ni des supports instables. Ils développent ainsi des personnalités confiantes et joyeuses.

Mais ce qu’André ne savait pas, c’est que QUADRO a construit, en collaboration avec Kynologos, la société suisse de recherche comportementale canine appliquée, un château comprenant 567 éléments. Il sert à l’imprégnation des chiots. Nous avons demandé à André Weber pourquoi l’imprégnation est si importante.

« En tant qu’éleveur, je fais partie de l’association canine allemande, une sorte d’organisme de certification dans le domaine de l’élevage des chiens », explique-t-il. Leur principal objectif est de veiller à la santé et au bien-être des chiens. Ces deux aspects sont régulièrement contrôlés. Lorsqu’il achète un chiot, l’acheteur bénéficie ainsi d’une sorte de label qualité – de bonnes bases pour que le chien ait une vie longue et heureuse. Il ne doit pas non manifester de peurs irraisonnées.

Et pour finir, une dernière question : pourquoi les animaux d’André ont-ils des noms aussi inhabituels ? « Je ne voulais pas les appeler Balou ou Emma, pour que dans un parc, il n’y ait pas plusieurs chiens à réagir, mais un seul », précise-t-il. Il a donc opté pour des noms comme Tequila ou Nacho pour les mâles (qui formeraient d’ailleurs un joli couple près du bar 😉). L’attribution des noms répond toutefois à un principe immuable : les noms des chiots de la première portée commencent tous par A (Anton ou Apollo), ceux de la deuxième portée par B, par exemple Batida de Coco. Puis suivent les autres lettres de l’alphabet. D’autres pays se montrent plus créatifs : un éleveur finlandais a baptisé les chiots d’une portée en s’inspirant de l’électropop. « Club can’t handle me » est donc à la fois le nom d’un chien et celui d’un titre de David Guetta. Une autre portée a eu droit à des noms de top modèles : les chiens, bien entendu tous plus beaux les uns que les autres, s’appellent donc Linda Evangelista, Sophie Marceau et Brigitte Bardot. André s’est lui aussi pris au jeu et a baptisé les chiots de la troisième portée Chopsuey, Chardonnay et Cannelloni. Mais une chose est certaine, quels que soient leurs noms, tous les chiens ont adoré jouer dans le château.

Si vous avez vous aussi une terrible envie de plonger dans une piscine à balles – c’est par ici que ça se passe. Pour en savoir plus sur l’élevage Heddington’s d’André Weber, rendez-vous ici. Si vous voulez plus de détails sur le château des chiots QUADRO, envoyez-nous un e-mail à l’adresse info@quadroworld.com

Ballie Ballerson

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés