Une piscine avec toboggan : du plaisir à n’en plus finir, un atout pour le développement

© Pixel-Shot – stock.adobe

Rares sont les enfants qui ne sont pas attirés, comme par magie, par l’eau. Celle du robinet les intéresse autant que celle de la baignoire. Dehors, ils sautent joyeusement dans les flaques après une averse. Et que dire des glaçons ! Mais la piscine a vraiment une place à part.

Découvrez dans cet article pourquoi les enfants s’y sentent naturellement à l’aise, pourquoi il est important qu’ils le restent et pourquoi le toboggan est vraiment incontournable.

© Alex – stock.adobe.com

La poche des eaux, une mini-piscine

Depuis la nuit des temps, l’eau symbolise la vie et le renouveau. Elle incarne le calme et la stabilité, mais elle est aussi synonyme de mouvement, notamment quand on pense aux fleuves. Mais hormis cela, ne venons-nous pas tous de l’eau ? Bien sûr que si. Qu’est-ce que le liquide amniotique sinon un espace calme et protégé où un fœtus peut se développer tranquillement ? Une mini-piscine pour un bébé en devenir. Il s’y sent bien. Ce sentiment de bien-être persiste après la naissance.

Un réflexe d’immersion inné

Les nourrissons de quelques jours disposent d’un réflexe d’immersion inné qui peut persister jusqu’à six mois. Comme ils l’ont appris dans le ventre de leur mère, les bébés retiennent leur souffle dès qu’ils se trouvent sous l’eau. Ils arrêtent de respirer, la trachée se ferme automatiquement pour empêcher l’eau d’y pénétrer, le rythme cardiaque ralentit – un habile subterfuge du corps pour réduire la consommation d’oxygène. Après neuf mois de développement dans le liquide amniotique, les sens du nourrisson sont presque entièrement adaptés au milieu aquatique. Même ses yeux restent ouverts.

Les nourrissons retiennent aussi leur souffle même si seule la peau du visage entre au contact de l’eau – surtout si elle est froide. Les enfants plus âgés doivent réapprendre ce réflexe, inné chez les nouveau-nés : on ne peut pas continuer à respirer sous l’eau, il faut retenir son souffle. Il est donc intéressant de soutenir de la bonne manière ce qui est naturellement présent.

© topshots – stock.adobe.com

Premiers essais dans l’eau

Avoir sa propre piscine est idéal, car les petits ne sont alors exposés ni au chlore ni aux germes que l’on trouve habituellement dans les lacs de baignade ou en mer. Vous pourrez également réguler vous-même la température de l’eau pour qu’elle vous convienne à tous les deux. Vous serez surpris de voir à quel point votre bout de chou évolue sans aucune crainte dans l’eau – et à quel point il est curieux. Habituez votre bébé lentement à l’eau en lui en versant un peu sur les épaules, puis, petit à petit, sur la tête. Mettez-le en confiance en lui parlant doucement. Le calme de l’eau se reflète sur vous deux et vous rapproche – portés par l’eau, vous vous sentez allégés. L’enfant apprend qu’il peut vous faire confiance, car vous le tenez fermement. Beaucoup de femmes sentent ce dont leur enfant a besoin et ce dont il est capable. Écoutez votre voix intérieure et votre instinct sans trop vous laisser influencer par les conseils de votre entourage. En procédant ainsi, votre enfant ne craindra pas du tout l’eau, ce qui est d’une valeur inestimable, comme vous allez le voir bientôt. Lors de cette première période d’adaptation, l’objectif ne doit pas être de mettre la tête sous l’eau – c’est une pratique très discutée et controversée par les experts – mais de découvrir le plaisir de l’eau.

Un meilleur développement

Si votre enfant est déjà habitué à l’eau, il pourra, dès les premières activités aquatiques, faire de nombreuses expériences cognitives, contrairement à ses compagnons du même âge sans expérience de l’eau. Le passage naturel de la respiration thoracique à la respiration abdominale est également favorisé : dès lors, la respiration motrice remplace la respiration nasale réflexe.

© photophonie – stock.adobe.com

Le magazine spécialisé « Child: Care, Health and Development » a publié une étude pendant laquelle les deux scientifiques Hermundur Sigmundsson et Brian Hopkins ont observé des bébés de deux à trois mois. Dans le cadre de séances de bébé nageur, ils ont barboté, plongé et fait des exercices avec leurs parents pendant quatre mois, sous la houlette d’un maître nageur expérimenté. Quatre ans après l’expérience, les chercheurs ont comparé à l’aide de tests les capacités de ces enfants à celles d’enfants qui n’avaient pas eu de contact avec l’eau durant leurs premiers mois. Les résultats furent étonnants : les premiers ont obtenu de très bons résultats aux exercices d’équilibre ainsi qu’aux exercices évaluant leur capacité à saisir des objets. Les « bébés nageurs » pouvaient mieux coordonner leurs mouvements et garder l’équilibre que leurs camarades du même âge qui n’avaient pas été initiés à l’eau au préalable.

Cette expérience a montré clairement l’impact que peuvent avoir ces exercices ludiques sur la vie future des jeunes enfants. Ils sont physiquement plus développés que leurs camarades du même âge et gagnent ainsi en assurance.

Les 1 000 premiers jours

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’importance des 1 000 jours pour le développement de votre enfant. Pendant cette période, qui ne démarre pas à la naissance, mais dès la conception, l’organisme du bébé est particulièrement réceptif aux influences extérieures ; c’est là qu’est posé le fondement du développement, de la santé et du bien-être futurs de l’enfant. Cette première période joue également un rôle déterminant dans sa réussite dans différents domaines. L’organisme grandit à un rythme rapide, les organes se développent. L’architecture du cerveau se forme, les connexions entre les neurones s’établissent. C’est une période pleine de possibilités pendant laquelle l’organisme humain est encore malléable et adaptable. Si le cerveau de l’enfant est stimulé correctement pendant cette phase initiale, par exemple grâce à de petits jeux dans l’eau, cela a une influence sur de nombreux autres domaines.

Piscine L QUADRO

L’eau – le plaisir à l’état pur

Chez vous dans la baignoire, dans votre piscine ou plus tard à la piscine municipale : l’eau est synonyme de plaisir à l’état pur. Presque tous les jeunes enfants adorent cet élément, y barbotent et y jouent bien volontiers. Dès que le temps le permet, les jeux aquatiques sont les premiers installés dans les parcs. Les multiples aspects de l’eau stimulent l’imagination des enfants, mais elle éveille aussi leur esprit de découverte, leur désir naturel d’essayer des choses, d’expérimenter, de préférence de manière ludique.

© pololia – stock.adobe.com

Une piscine dans le jardin apporte beaucoup de joie de vivre. La famille y passera ensemble du bon temps et ne restera d’ailleurs pas longtemps seule : les amis ne tarderont pas à la rejoindre. Les enfants nouent leurs premières relations sociales, tissent des liens d’amitié. Autour d’une piscine, une journée d’anniversaire est toujours formidable. On n’est d’ailleurs pas obligé d’attendre si longtemps : pourquoi ne pas organiser une petite séance de baignade, sans raison particulière, sur un coup de tête ?

Dans l’environnement sûr du jardin, les petits s’habituent à l’eau de manière ludique. Ils surmontent leur peur et seront plus tard assez courageux pour faire leurs premières longueurs, sous surveillance, dans une piscine ou tout autre plan d’eau. Ils apprendront ainsi à nager, ce qui est particulièrement important quand on pense que le nombre d’enfants noyés ne cesse d’augmenter. Selon l’association allemande de sauvetage (Lebens-Rettungs-Gesellschaft/DLRG), 18 enfants d’âge préscolaire et 5 enfants d’école élémentaire ont perdu la vie par noyade en 2020 en Allemagne, et la tendance est à la hausse.

Savoir nager, une compétence essentielle

La DLRG signale que près de 60 % des enfants de 10 ans ne savent pas réellement nager. Ils manquent encore beaucoup d’assurance et ne savent pas ce qu’il faudrait faire en cas d’urgence, comment s’en sortir seul. Ils encourent donc un risque élevé de noyade. Selon la DLRG, le problème vient du fait que toutes les écoles ne proposent pas de cours de natation – le nombre d’écoles concernées diminue d’année en année. Les enfants qui n’ont pas appris à nager ne sont bien souvent pas familiarisés avec l’eau. Ils ont peur de mettre la tête sous l’eau et de s’immerger dans cet élément. Pourtant, il est prouvé que savoir nager correctement prévient les noyades. Plus les enfants y sont initiés jeunes, plus ils apprennent facilement par la suite. Dès quatre ans environ, ils sont capables, du point de vue de la motricité, d’acquérir cette compétence.

Mais savoir nager a bien d’autres avantages. La natation fait travailler tout l’appareil locomoteur, renforce les muscles et améliore la condition physique et la capacité de concentration. Il est prouvé que le fait que les mouvements de bras et de jambes doivent être coordonnés améliore les capacités de coordination des enfants. Ils deviennent plus mobiles et restent minces. Cette connexion entre le corps et l’esprit stimule également le développement du cerveau – et donc l’intelligence cognitive et émotionnelle.

© Pavel Losevsky – stock.adobe.com

Dès que les enfants se mettent à nager, ils prennent confiance en eux. Ils gagnent en assurance et deviennent plus sereins, car ils réduisent leur niveau de stress. Là encore, ils côtoient des enfants de leur âge et connaissent leurs premières amitiés. Enfin, les enfants qui ont appris à nager et à plonger bénéficient de plus de liberté : pendant les vacances en famille, ils peuvent découvrir les splendeurs du monde sous-marin dans les pays lointains ou sauter dans la piscine de l’hôtel sans aucune crainte.

QUADRO Genius + toboggan modulaire + piscine L

La sécurité avant tout

Malgré tout, n’oubliez pas de veiller à la sécurité de vos petits nageurs. Les jeunes enfants et les bébés doivent être surveillés en permanence, même si l’eau n’est pas profonde. Apprenez très tôt à votre enfant que les plans d’eau ne sont pas sans risques et ne doivent pas être sous-estimés. Installez votre piscine de manière à ce que les enfants ne soient pas exposés directement aux rayons du soleil. Si ce n’est pas possible, utilisez un parasol ou un voile d’ombrage. Évitez de laisser les enfants dans la piscine sur l’heure de midi et appliquez généreusement de la crème solaire, de préférence bio, sans nanoparticules. Placez la piscine afin d’éviter les risques de glissade lorsque les enfants courent ou font les fous autour.

La cerise sur le gâteau

Qu’y a-t-il de mieux qu’une piscine ? Une piscine avec toboggan, bien sûr ! Sur les aires de jeu, les toboggans font partie, à juste titre, des favoris des enfants. Pour être certain de faire des heureux, associez un toboggan et une piscine. Au début, il faut faire un petit effort et avoir du courage pour se laisser tomber dans le toboggan, mais ensuite, c’est partiiiii ! La force centrifuge fait son effet. Votre bout de chou prend de la vitesse, il a le sentiment d’être en chute libre – mais il est en sécurité sur le toboggan. Et puis splash ! Il est arrivé dans l’eau et apprécie de se rafraîchir. Quelle expérience formidable ! C’était tellement chouette qu’il remonte aussitôt. Et encore une fois. Aucun maître nageur à l’horizon qui pourrait faire une objection. Vous êtes quand même dans votre jardin !

© Natallia Vintsik – stock.adobe.com

Les enfants sont intrépides. Ils font de nouvelles expériences, testent leurs limites. Ils constatent avec étonnement qu’ils sont capables de faire plus de choses qu’il y a seulement quelques jours et prennent ainsi confiance en eux. La montée d’adrénaline que leur procure la vitesse les rend euphoriques. Ils se sentent super bien et, grâce à la sécrétion d’endorphines, heureux et agiles. Ils peuvent ainsi se défouler sans aucun risque quand il fait chaud. En effet, la sécurité des toboggans en plastique – ceux qui sont en général utilisés dans les jardins des particuliers – est contrôlée. Ils n’absorbent la chaleur que de manière limitée et ne deviennent pas aussi chauds que ceux des aires de jeu de votre enfance, majoritairement en métal.

Il en va des toboggans comme de beaucoup de choses dans la vie : après l’effort vient le réconfort. Votre enfant doit d’abord grimper à l’échelle ou sur la structure avant de se lancer dans de folles glissades. Il apprend également à se comporter en société, c’est-à-dire à attendre en bas pendant qu’un autre enfant descend, puis à prendre son tour.

© lisomiib – stock.adobe.com

À l’ère des smartphones, tablettes et autres télévisions, faire de l’exercice en plein air est particulièrement important. Glisser sur un toboggan est un exercice naturel : quand ils grimpent en haut du toboggan, les petits aventuriers tirent sur leurs bras et font aussi travailler leurs jambes, la circulation sanguine est activée, les cellules oxygénées. Dans le même temps, ils travaillent leur coordination et leur sens de l’équilibre. Les zones du cerveau responsables de l’équilibre et du toucher sont stimulées. Ils travaillent aussi leur proprioception, c’est-à-dire la perception de la position de la tête, du tronc et des membres les uns par rapport aux autres et dans l’espace. L’enfant perçoit sa propre force, sa vitesse et la contraction de ses muscles. Accessoirement, il développe son système nerveux sensoriel, qui jouera plus tard un rôle décisif dans les processus d’apprentissage complexes.

Conclusion

En installant une piscine avec toboggan dans votre jardin, vous faites plaisir à vos enfants, mais vous leur offrez aussi une base importante pour leur avenir. Les enfants qui entrent tôt en contact avec l’eau n’en ont plus peur, apprennent à nager et se développent particulièrement bien de manière globale. Un toboggan ne fait que renforcer cet effet. Vivement l’été prochain au jardin !

Et quel est le rapport avec QUADRO ?

Chez QUADRO, nous ne cessons de réfléchir à ce qui pourrait être intéressant pour les enfants – et à ce qui est important pour eux. Selon nous, un produit devrait avoir plus d’un usage. C’est notre objectif. Les résultats des travaux de recherche que nous menons régulièrement servent à développer nos produits afin que vous et votre enfant en tiriez un maximum de bénéfices. Découvrez avec nous comment les connaissances décrites ci-dessus sont appliquées à nos produits.

Le système PLUG-IN de QUADRO, breveté depuis 1979, permet de construire rapidement n’importe quel modèle – et de le démonter si vous le souhaitez. L’automne venu, vous pourrez ainsi remonter le toboggan et la piscine en intérieur. Les matériaux se nettoient très facilement, n’absorbent pas les odeurs extérieures et ne se remplissent pas d’eau – n’ayez donc aucune crainte pour votre tapis. En hiver, la piscine se remplit de balles multicolores et offre ainsi aux tout-petits une autre manière de s’immerger.

Piscine à balles QUADRO

Optez pour la piscine qui convient le mieux à votre bout de chou : à partir de 12 mois, vous pouvez commencer par la taille S. Il y fera ses premières expériences de l’eau. Vous pouvez aussi la remplir de sable pour laisser libre cours à son envie de creuser. Les piscines L et XXL peuvent être associées à un toboggan. Dès lors, les possibilités deviennent pratiquement infinies : vous avez envie de construire un château avec vos enfants ? Ou plutôt un audacieux bateau de pirates ? Allez-y ! Les piscines peuvent être combinées à n’importe quel kit de construction, à condition que vous ayez un toboggan QUADRO. Grâce au programme informatique QUADRO, vous pourrez concevoir des modèles qui n’auront rien à envier à ceux du centre aquatique. Le voisin va en devenir vert de jalousie ! Laissez-vous inspirer par notre vaste base de données.

Toutes nos piscines sont sans danger pour la santé et préservent l’environnement. Elles ne contiennent pas de phtalates ni de bisphénol A, pas de paraffines chlorées à chaîne courte (PCCC) ni de métaux lourds (Pb, Cd). Le liner de qualité professionnelle est ultrarésistant. Toutes les piscines sont équipées d’un bouchon de vidange pour que l’eau puisse s’écouler facilement. D’autre part, les tubes, les raccords, les vis, les clés et les autres éléments en polyéthylène (HDP) et polypropylène se recyclent très bien (codes de recyclage 5 et 2).

Tapis de glisse QUADRO

En matière de toboggans, vous aurez aussi l’embarras du choix : soit vous optez pour le toboggan intégral, extrêmement stable, qu’il suffit d’accrocher à une structure d’escalade ou à une tour, soit pour les toboggans modulaire ou courbe, qui peuvent être combinés pour former un toboggan double. Et si vos enfants en veulent encore plus, ajoutez tout simplement un tapis de glisse. Vous pouvez le poser directement sur l’herbe, dans le prolongement de l’arrivée de toboggan jaune.

Tous les toboggans peuvent être raccordés à un tuyau d’arrosage : vos enfants vont se croire au parc aquatique ! Les jeunes enfants seront ravis de fermer l’ouverture pour faire gicler l’eau dans tous les sens et arroser leurs camarades de jeu. Outre les cris de joie, le rafraîchissement estival est lui aussi inclus.

Toboggan courbe / toboggan intégral / toboggan modulaire

Le toboggan intégral et le toboggan modulaire sont tous les deux droits, mais leurs arrivées sont de longueurs différentes. Le toboggan intégral se monte facilement, tandis que le toboggan modulaire nécessite une structure porteuse, qui est bien sûr incluse dans le kit. Le toboggan courbe tient son nom de sa forme. Si le virage apporte un petit frisson supplémentaire, il est aussi extrêmement pratique en intérieur, car il nécessite moins de place : votre enfant arrive quasiment au milieu de la pièce. Et pour prolonger le plaisir, les toboggans modulaire et courbe peuvent être combinés pour former un toboggan double. Ces trois toboggans sont compatibles avec l’ensemble de la gamme QUADRO – qu’il s’agisse d’un produit neuf ou qu’il remonte à 1979.

Si vous souhaitez combiner un toboggan et une piscine QUADRO, n’oubliez pas que le toboggan intégral ne peut être combiné qu’avec la piscine XXL, tandis que les toboggans courbe et modulaire sont compatibles avec les piscines L et XXL. Les piscines S et XS ne peuvent pas être combinées à un toboggan. En revanche, elles peuvent toutes être remplies d’eau, de sable ou de balles.

QUADRO Universal, toboggan intégral, piscine XXL

Vos enfants seront ravis si vous ajoutez un tapis de glisse au toboggan modulaire ou au toboggan courbe. Chaque mètre supplémentaire ajoutera encore à leur plaisir et ici, vous en aurez six d’un coup ! Cette bâche armée et de grande qualité a été conçue pour résister à de nombreuses heures de glissade. Elle permet également de mieux amortir les irrégularités du sol, car personne n’aime vraiment glisser sur des cailloux. La bâche reste là où vous l’avez installée, elle ne dérape pas. Raccordée à un tuyau d’arrosage, elle offre aux enfants la sensation d’être dans leur piscine préférée, même sur les derniers mètres. Grâce aux barrières latérales, l’eau reste sur le tapis de glisse et ne peut pas s’échapper sur les côtés.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés